07.04.2017

A la découverte de l'Ouest américain


 

 

Sylvain Bazin mène la vie dont vous rêvez. Il change de pays tous les mois, voyage à pied ou à vélo, sur des distances de grande randonnée. Le nez au vent, il hume l’air du monde pour le raconter dans des articles et des livres. Aujourd'hui, nous découvrons l'ouest américain.

 

 

 

 



Partir un peu plus de deux mois aux États-Unis, à la découverte de la nature, de la culture et des grands espaces de l'ouest, c'était mon projet pour cet été 2016. Je réalisais là un grand rêve de voyageur: si ce pays, ces paysages et le côté "aventures" des grands espaces du nouveau monde m'avaient toujours attiré, je n'avais en effet pas encore eu l'occasion de les explorer. Entre voyage à vélo et grande randonnée, la découverte fut intense.

 
 

 

 
 
 

Une belle opportunité, l'occasion de partager deux mois de voyage avec ma jolie bretonne qui pouvait bénéficier d'un congés sans solde, la volonté aussi de construire un projet de voyage centré sur la découverte douce et les activités Outdoor en Californie et dans l'ouest américain qui pouvait intéresser mes partenaires et me fournir de précieux sujet d'articles et de reportage, et je décollais donc direction San Francisco début juin. 

 
Un exceptionnel voyage à vélo le long de la côte californienne

Là bas, après une visite plus citadine pour s'acclimater et apprécier le charme de la cité, nous remontons nos vélos et nous démarrons un voyage à vélo exceptionnel le long de la côte californienne pour débuter notre long voyage.

  
Un détour par Napa et ses bons vins

Nous débutons toutefois notre périple cycliste en faisant un détour par l'intérieur des terres, pour explorer la fameuse région viticole de la Napa Valley. Les collines y rappellent parfois le sud de l'Espagne et les dégustations de vin, dans les propriétés ou les agréables villes de Napa ou Calistoga sont bonnes. Seuls les prix élevés nous incitent à la modération.

 

 

 

 

 

 

  
Sur la Highway 1

Cette mise en jambe vigneronne nous a mis en appétit : nous rejoignons la côte et la fameuse Highway 1, que nous allons plus ou moins suivre jusqu'à la frontière mexicaine, à Bodega Bay. Ce village de pêcheurs est resté célèbre car il est le lieu de tournage du film "Les Oiseaux" d'Hitchcock. Les souvenirs cinématographiques sont nombreux mais c'est aussi la beauté du paysage et de cette côte sauvage et préservée qui nous séduit. 

C'est aussi la beauté du paysage et de cette côte sauvage et préservée qui nous séduit.

 

 

Nos premières étapes côtières, au nord de San Francisco, sont un régal. Petites baies tranquilles, zones ostréicoles, falaises et collines bien pentues se succèdent et offrent des vues imprenables sur l'océan.

Nous commençons à alterner les nuits sous la tente, en camping, et celle "en dur" qui permettent une meilleure récupération. Nos vélos sont assez chargés car nous avons tout pour deux mois de voyage et donc bien sûr nos affaires de randonnée, même si ces dernières peuvent tout à fait servir pour rouler. Je pédale ainsi souvent avec les shorts et les Tee Shirt de la prochaine collection Lafuma et tous les jours je chausse mes sandales Kempi qui sont parfaites pour le climat chaud et ensoleillé de la Californie. 

 

 

 
 
 

 

Juste avant San Francisco, nous découvrons l'impressionnante forêt de Séquoias géants de John Muir. La nature ici prend vite des proportions fascinantes. Encore quelques coups de pédales et nous traversons le fameux pont du Golden Gate bridge pour rentrer dans San Francisco.

 
Les falaises de Big Sur

Après une nouvelle étape en ville, nous rejoignons les plages puis un littoral découpé qui offre de belles falaises. Les vues sont splendides. Nous apercevons aussi nos premières baleines dans l'océan, tout près.

 

 

 

 

Big Sur se profile bientôt. Les pentes sont de plus en plus raides. Nos efforts sont cependant récompensés par des panoramas toujours aussi beaux et une belle variété de paysages côtiers. Les forêts sont denses et les arbres impressionnants. Les campings sont beaux et nous rencontrons le soir quelques autres voyageurs à vélo.

Ici, certains emplacements sont réservés aux cyclistes et aux randonneurs et le prix quand on arrive à la force des mollets aux campings est modique. Toutefois, afin de mieux récupérer nous nous offrons tous les trois jours une étape dans un motel ou un hébergement en dur.

 
 
 
 

 

Warm shower et plages mythiques
 

Nous essayons aussi le fameux réseau "warm shower" , une communauté de voyageurs cyclistes qui reçoivent d'autres voyageurs à vélo chez eux. Nous passons ainsi une excellente soirée chez Jeff et Kim, à Santa Maria, en plein milieu d'une région agricole qui marque un autre passage original de notre parcours, perdu au milieu d'un océan de champs de fraises. Après une étape difficile, où le parcours est sur l'autoroute une bonne partie du temps, nous retrouvons la côte pour la dernière grande ligne droite de notre périple cyclable. 

Les grandes plages du sud s'annoncent, alternant toutefois avec encore de jolie falaises plus découpées. Nous n'oublierons pas notre passage à Los Angeles le 4 juillet, jour de fête nationale ici, et tous ces Américains habillés aux couleurs nationales mais dans un esprit bon enfant, se promenant le long des plages mythiques de Venice Beach. Cependant, au-delà de l'agglomération de LA c'est surtout la toute fin du voyage qui nous laissera à nouveau une grande impression de nature sauvage et belle et aussi de plages vraiment paradisiaques. 

 
Les derniers jours, qui nous mènent donc à San Diego et à la frontière, seront donc plein de bonnes surprises.

Nous pouvons encore surprendre d'impressionnantes troupes d'éléphants de mer, ou de belles colonies de pélicans tout en donnant nos derniers coups de pédales.

La très agréable ville de San Diego, où il semble faire si bon vivre avec son parc aux allures andalouses et son bord de mer, grace aussi a ses brasseries artisanales,  est donc une belle conclusion pour ce voyage à la découverte de la Californie. 

 

 

 

 

 

 

Quelques jours après, nous posons nos vélos afin de poursuivre notre voyage américain sur un mode randonnée pédestre!