24.08.2016

La vie dont vous rêvez


 

 

Sylvain Bazin mène la vie dont vous rêvez. Il change de pays tous les mois, voyage à pied ou à vélo, sur des distances de grande randonnée. Le nez au vent, il hume l’air du monde pour le raconter dans des articles et des livres.

Partenaire de Lafuma, il va dorénavant prendre la parole pour nous faire entendre celle des gens qu’il rencontre, partager sur les pages du site web Lafuma ses plus beaux détours et ses paysages les plus grandioses. Il ne sera pas avare non plus de conseils pratiques

 

 

voyage_bazin_02
Tendez l’oreille,
Sylvain Bazin, 37 ans,
a le pas léger et
inspirant…
Quelle est la logique de ton partenariat avec Lafuma ?

La raison principale est que nos univers se conjuguent bien. Depuis plusieurs années, j’axe ma pratique vers la randonnée et la grande randonnée. Je privilégie les voyages à pied et à vélo. Ce qui m’intéresse le plus maintenant est l’itinérance à la force de mes mollets. Je suis de moins en moins compétitif. Lafuma s’est recentré sur son savoir-faire dans le domaine de la randonnée et du voyage actif. C’est un partenariat qui me parait presque logique !

Comment va se traduire ce partenariat ?

C’est d’abord une aide matérielle et financière de leur côté, pour faciliter la réalisation de mes projets. De mon côté, je leur livrerai des récits, des photos, pour faire vivre la communauté et nourrir la communication de la marque autour de projets qui sont proches de son esprit. Je pourrais également faire des retours plus concrets sur les produits puisque je vais les tester sur le terrain, pas en conditions extrêmes mais une utilisation intensive.

Quelles sont tes prochaines destinations ?

En avril, je vais suivre le chemin catalan de Saint-Jacques-de-Compostelle (j’en ai parcouru plusieurs étapes ces dernières années). J’ai également un projet conjuguant vélo, rando et un peu d’alpinisme pour enchainer 7 sommets sur 7 pays européens au mois de mai. En juin, je pars deux mois aux Etats-Unis pour relier à vélo San Francisco et la frontière mexicaine à San Diego, j’enchaine ensuite par le John Muir Trail et le tour du lac Tahoe. A l’automne, je pense au chemin d’Assise et j’aimerai ensuite filer en Asie pour relier Lhassa à Kathmandu à pied entre le Tibet et le Népal.

Quel programme ! Comment définirais-tu les produits Lafuma ?

Ce sont des produits qui ont une simplicité d’usage qui me parait importante, c’est ce que cherchent les randonneurs aujourd’hui. Des produits pratiques et convaincants. Des produits suffisamment solides pour durer et performants pour ne pas être un fardeau… le tout avec un look sympa. Par exemple, j’ai commencé à tester un sac qui me parait intéressant puisqu’il a une ouverture dans le dos, le Access 35 Crossover, c’est plus pratique que ce que j’ai vu chez d’autres marques.

Marcher est ton vrai travail alors ?

Oui, presque ! Je suis journaliste spécialisé dans l’outdoor, le trail, la course à pieds, la randonnée, le trekking, le voyage actif et tout l’univers outdoor en général. J’écris dans la presse spécialisée (le magazine Wider, Trek) et également sur mon site et sur les sites des différents partenaires, Terre d’Aventures et bien sûr Lafuma. Mon activité tourne autour de l’écriture et de la photo. J’écris aussi des livres pratiques et des récits de voyage. Pèlerin Express, mon premier voyage vers Saint-Jacques-de-Compostelle est sorti en 2012 chez Outdoor Editions et cette année je vais probablement publier trois titres dont mon voyage de Canterbury jusqu’à Rome.

Comment expliques-tu le succès de la marche, de la randonnée… et des sports outdoor en général ?

Les valeurs de l’outdoor répondent à des aspirations contemporaines, un retour vers soi et la nature, des moments pour soi arrachés à un monde où le stress du quotidien et l’immédiateté nous débordent. C’est un temps de pause et de réflexion important. On a fondamentalement besoin de cela et le succès des sports outdoor est lié à ces besoins fondamentaux. Pour la randonnée en particulier, il y a une vraie appétence pour des choses spirituelles, le fait de marcher est un effort doux qui permet une réflexion tranquille, dans un cadre où on retrouve un rapport plus direct à la nature. Ce sont des mouvements de fond, un nouveau rapport à la nature et au temps.

Propos recueillis par Guillaume Desmurs

 

 

voyage_bazin_03
 

 

Mon activité tourne autour de l'écriture et de la photo.

Pèlerin Express, mon premier voyage vers Saint-Jacques-de-Compostelle est sorti en 2012 chez Outdoor Editions et cette année je vais probablement publier trois titres dont mon voyage de Canterbury jusqu’à Rome. Son site: www.sylvainbazin.com

voyage_bazin_04

Pelerin Express,
mon premier voyage
vers Saint-Jacques-
de-Compostelle

 

 Découvrez l'article de Sylvain Bazin sur le Sac à Dos Access 35 CrossOver!