24.03.2017

Gore-Tex-VS-Climactive


Pour les activités d’extérieur, les membranes imper-respirantes sont au coeur de la protection. Encore faut-il bien les choisir, selon l’activité, pour bénéficier du meilleur confort. Faut-il privilégier la protection ou la respirabilité ? Opter pour une membrane Gore-Tex, Climactive ou un soft shell ? Camille et Michaël, chefs de produit Lafuma, décodent pour nous les secrets de ces membranes.

 

C’est un film très fin, microperforé permettant à la vapeur d’eau de la transpiration de sortir

Un peu d’explications : la membrane imperméable et respirante, inventée par Gore-Tex, est une invention qui a révolutionné la pratique de l’outdoor dans les années 70 et 80. Elle procure deux qualités cruciales pour le sportif : la protection avec l’imperméabilité et le confort avec la respirabilité. « C’est un film très fin, microperforé, permettant à la vapeur d’eau de la transpiration de sortir tout en empêchant les gouttes de pluie de passer à l’intérieur », résume Camille Miquerol, « ce film est pris en sandwich et protégé entre les matières extérieures et intérieures. On appelle cela un laminé »

Ces membranes à la fois respirantes et imperméables peuvent être dépourvues sans aucune isolation thermique, et utilisables comme une protection d’appoint. Ces modèles sont alors très légers, très compactables et permettent aux plus actifs de poursuivre leurs activités sous la pluie ou dans le vent. Une membrane peut-être également construite avec une doublure (sous forme de veste intérieure amovible et compatible Mix’n’Match par exemple). Dans ce cas, elle devient votre veste principale à l’épreuve de toutes les météos, à la fois protectrice et chaude. Le confort ultime, que vous soyez en montagne ou en ville !

 

« Ce qui fait notre différence par rapport à d’autres marques ? », explique Michaël Svitex, « C’est que pour chacun de nos produits techniques, nous proposons une membrane imperméable et respirante, doublée ou pas. C’est notre philosophie. » Chez Lafuma, on en trouve trois déclinaisons, selon le type d’activité. Commençons par la plus protectrice : le Gore-Tex.

La membrane Gore-Tex
 

« L’avantage d’un Gore-Tex, c’est qu’au-delà de la matière, Gore-Tex est un label qui valide toute la fabrication, impose des méthodes de construction à respecter (toutes les coutures sont par exemple étanchées pour empêcher l’eau d’entrer) et des usines labellisées », explique Michaël. Plus étanche, c’est la meilleure membrane imperméable et respirante dans sa catégorie et elle permet de rester de longues heures sous la pluie… sans perdre sa motivation ! Son terrain de jeu préféré est la montagne ou la mer, des environnements plutôt hostiles. 

L’avantage d’un Gore-Tex, c’est qu’au-delà de la matière, Gore-Tex est un label qui valide toute la fabrication

 

Exemple : le modèle Shift Gore-Tex. C’est une veste très légère, en paclite, non doublée, pour une rando active à la journée ou sur deux jours. C’est aussi la veste idéale pour le trail running quand on vient taquiner l’altitude et le froid. Légère et compacte, elle se glisse au fond du sac pour ne sortir qu’en cas de pluie ou de vent. Elle transforme une situation problématique en une sortie réussie ! Au final : la promesse d’une protection contre l’eau et le confort par l’évacuation de la transpiration. 

 
 
 
La membrane Climactive
 

Cette membrane-maison est la plus versatile, elle s’adapte à toutes les situations. Sa construction est différente selon le niveau de technicité demandé. « Certains modèles Climactive disposent ainsi de toutes les coutures étanchées, d’autres, pour des situations météorologiques plus clémentes, ne proposent que l’étanchement des coutures stratégiques : aux épaules, sur la capuche et sur le devant de la veste », précise Camille. 

Certains modèles disposent ainsi de toutes les coutures étanchées, d'autres que l'étanchement des coutures stratégiques

 

Exemple : le modèle Ulster Zip In JKT, qu’il soit homme ou femme, est partiellement étanché, tandis que le modèle Way Gtx Zip In JKT a toutes ses coutures étanchées. A vous de choisir la bonne option selon l’usage que vous envisagez pour votre veste : la première conviendra à un usage urbain ou des courtes promenades, la seconde est recommandée pour des sorties plus longues. 

 

 

  
La membrane Soft-Shell
 

Le Soft-Shell est une évolution de la membrane d’origine qui apporte plus de souplesse et de confort, ainsi qu’une plus grande respirabilité… au détriment de l’imperméabilité. Une soft shell n’est pas imperméable mais déperlante, c’est à dire que l’eau roule sur la matière comme sur les plumes d’un canard. Cette déperlance, moins efficace qu’une membrane imperméable, repousse cependant les pluies fines et légères. Les soft-shell sont donc adaptées à des environnements froids et ventés mais peu pluvieux. « C’est idéal pour la marche, la course tranquille, quand il fait un peu frais, quand il y a un peu de vent, par exemple au bord de la mer, avec une petite bruine… ». Une polaire intérieure peut éventuellement apporter de la chaleur en hiver.  

Ce sont des modèles bien plus polyvalents

 

Exemple : le modèla Trackshell F ZIP, concentre toutes les qualités d’une soft-shell, et notamment de la versatilité d’usage. Protectrice mais légère, respirante et souple adaptable au quotidien, ellepropose de plus un traitement déperlant sans carbone ni fluor. On reste au sec et protégé des éléments extérieurs. 

 

 

 
 
 

 

En quelques décennies, grâce aux évolutions de la matière, au design et aux techniques de construction, le sportif peut aller plus loin, protégé des intempéries et en restant au sec par l’évacuation de la transpiration.