29.08.2016

Mix & Match


 

 

Choisir son isolation ? C’est possible grâce à une compatibilité universelle entre les couches isolantes et les vestes Lafuma. Faites le bon choix pour un week-end à Londres, une randonnée dans les Pyrénées ou simplement partir au travail le matin. Le système Mix&Match a demandé aux designers une rigueur particulière dans la construction des collections. Revue de détail.
 

 

maitriser son confort thermique

Avoir la possibilité de choisir la doublure isolante de sa veste, fabriquer son duo comme on l’entend : l’idée n’est pas nouvelle, même Lafuma l’avait expérimenté il y a des années de cela. « L’avantage est de pouvoir maitriser son confort thermique », détaille Aurélie Vignot, chef de produit, « cela permet de s’adapter aux variations de températures avec les saisons et à son activité, plus ou moins intense ».

En revanche, appliquer cette compatibilité avec constance à l’échelle de la gamme entière (plus de la moitié de la gamme est Mix&Match et la proportion augment chaque année) est un challenge que peu de marques ont été capables de relever. « La clé est d’avoir des connections, notamment le zip, tout le temps compatibles, cela nécessite un travail auprès des fournisseurs pour qu’ils délivrent des produits identiques », explique Michaël Svitex, chef de produit.

 

 

Avoir la possibilité de choisir la doublure isolante de sa veste, fabriquer son duo comme on l’entend

L’avantage est de pouvoir maîtriser son confort thermique.

mix_and_match_02

Cela permet de s'adapter aux variations de temperatures selon les saisons et selon l'activite

 

 

mix_and_match_03
 

 

Compatibilité totale

« Nous avons identifié une typologie de zip qui pouvait nous servir sur tous les modèles. C’est assez compliqué car pour une longueur égale, les zips n’ont pas le même nombre de dents selon l’usine de laquelle ils sortent. Par exemple, pour la taille L d’une polaire, le zip fait 64 cm et il faut qu’il ait le même nombre de dents pour être associé à une veste de la collection », détaille-t-il. Ainsi les chefs de produit commencent-ils la conception d’un nouveau modèle en partant du zip !

Il faut aussi s’assurer que les volumes sont compatibles, par exemple « ce serait une erreur de proposer une polaire ajustée avec une veste très large », poursuit Mickaël. Une contrainte supplémentaire de conception qui ne pèse pas beaucoup face au succès du concept : pouvoir adapter sa doublure à la température extérieure, faire des combinaisons de style, fabriquer sa veste comme on l’entend et jouer la carte de la durabilité « puisque vous pouvez changer la polaire intérieure sans avoir à racheter la veste de protection, cette dernière dure plus longtemps», conclue-t-il. Mix&Match : en remettre une couche n’a, finalement, que des avantages !