08.01.2020

Comment s’habiller pour randonner l’hiver ?


Que vous choisissiez une randonnée à la journée ou en itinérance, il est impératif de toujours partir bien équipé. La randonnée en hiver a beaucoup d’attrait, mais elle demande des vêtements spécifiques, conçus pour vous assurer confort et chaleur. Faisons le point.

Protéger le haut du corps

Terminée l’époque où randonner l’hiver nécessitait de superposer des vêtements chauds mais peu adaptés à la pratique d’activités sportives. Grâce à de nouvelles techniques et au développement de nouvelles technologies, les vêtements dédiés aux activités outdoor conjuguent désormais chaleur, légèreté, liberté de mouvement et protection. Des qualités très appréciées lorsque l’on marche des heures dans le froid ou dans de la neige fraîche ! Opter pour des vêtements techniques est donc vivement recommandé, mais faut-il encore savoir comment les associer pour bénéficier de leurs atouts.

Appliquer le principe des 3 couches

Bien connu des pratiquants de sports de haute montagne ou de sports extrêmes, le système des 3 couches assure au corps respirabilité, isolation et protection, sans jamais entraver les mouvements.


1

La première couche se compose d’un sous-vêtement technique élaboré à partir de tissus en polypropylène, chlorofibre, polyester ou encore acrylique. Ces matières, très fines, permettent une bonne évacuation de la transpiration en séchant rapidement. Elles gardent ainsi la peau au sec et évitent la sensation de froid. Elles se portent près du corps, à la façon d'une seconde peau.

skim-tee-le-m-gris
skim-tee-ls-w-gris
2

La deuxième couche, ou couche intermédiaire, a pour objectif d’isoler le corps. Plus précisément, elle doit conserver la chaleur dégagée par l’organisme du mieux possible. Elle crée donc une couche d’air qui emprisonne l’apport thermique corporel, tout en facilitant l’évacuation de la sueur de la première couche vers la dernière couche. Les vêtements comme les polaires, les doudounes en duvet naturel ou synthétique sont les plus couramment utilisés.

techfleece-f-zip-m-bleu
shift-f-zip-w-gris
3

La troisième couche a pour rôle de protéger le corps des intempéries. En hiver, il est recommandé de choisir une veste de protection avec une membrane en Gore-Tex® ou Climactive, également pourvue de coutures étanches pour assurer une imperméabilité totale.
Cette couche de protection a trois objectifs principaux:
Être imperméable : pour empêcher l’humidité extérieure de rentrer à l’intérieur
Être coupe-vent : pour éviter les déperditions de chaleur à cause du vent
Être respirante : pour favoriser une bonne évacuation de l’humidité vers l’extérieur.

skim-zip-in-jkt-bleu
skim-zip-in-jkt-w-rose

Garder la tête et les mains au chaud

Lors d’une randonnée hivernale, la tête et les mains peuvent être mises à rude épreuve en raison du froid et du vent. Il est donc nécessaire de choisir une protection thermique adaptée.


Les bonnets, les bandeaux, les cagoules : choisissez-les de préférence dans des matières chaudes et respirantes : polaire, laine mérinos ou bi-matières. Le bonnet idéal pour pratiquer la randonnée en hiver doit être :
Chaud
Coupe-vent
Léger
Stretch
Lorsqu’il fait froid et que l’on pratique une activité physique, une grande partie de la chaleur est évacuée par la tête. C’est dire s’il est important et nécessaire de bien la protéger !

track-beanie-m-noir
track-beanie-w-bleu

Les gants : les moufles sont sans conteste la meilleure protection contre le froid, mais elles offrent une préhension inférieure à celle d’une paire de gants. Si vous optez pour les gants, vérifiez leur niveau de chaleur et jouez la carte de la superposition en vous munissant de sous-gants fins.

skim-glove-marine
vars-m-gris

Protéger le bas du corps

La protection des jambes est elle aussi importante lorsque l’on randonne l’hiver. Même si les conditions météorologiques sont favorables, vous n’êtes pas à l’abri d’un brusque changement de temps ou même d’une glissade.


Optez de préférence pour un pantalon de randonnée ou un pantalon de ski, surtout si vous envisagez de marcher dans la neige. Pour les escapades hivernales sans neige, il est tout à fait possible d’utiliser un surpantalon imperméable et respirant ou un pantalon stretch et déperlant spécial température froide. Il existe deux solutions pour se protéger efficacement.

La première solution présente deux couches :
Un collant technique permettant d’évacuer la transpiration en première couche ;
Pour la deuxième couche, misez sur un surpantalon protecteur, peu sensible à l’abrasion et qui fera barrière au vent, à la pluie, à la neige et autres intempéries.

skim-tight-m-gris
skim-tight-w-gris

La deuxième solution consiste à porter un pantalon doublé pour l’apport de chaleur et à la fois coupe-vent et déperlant. Un collant technique permettant d’évacuer la transpiration en première couche ; Pour la deuxième couche, misez sur un surpantalon protecteur, peu sensible à l’abrasion et qui fera barrière au vent, à la pluie, à la neige et autres intempéries.

iger-pants-m-bleu
access-softshell-pants-w-bleu

Protéger aussi ses pieds

Pas de bon randonneur sans une paire de chaussures et des chaussettes adaptées au terrain et aux conditions climatiques.


La chaussure étant un élément de sécurité essentiel en randonnée, il convient de la choisir avec attention. La rigidité, le confort du chaussant, l’imperméabilité, l’étanchéité, l’accroche et la thermicité de la chaussure sont autant de critères à prendre en compte pour garder ses orteils au chaud et au sec.
Favorisez plutôt des chaussures de randonnées hautes en Gore-Tex® avec des semelles isolantes. Les plus frileux pourront prévoir d’ajouter une semelle plus chaude pour augmenter la thermicité.

Les chaussettes de randonnée ont des qualités singulières qui permettent de prendre soin de vos pieds tout en leur assurant un maximum de confort. Exit donc les traditionnelles chaussettes en coton qui retiennent l’humidité et rendent la peau vulnérable aux ampoules. Tout comme les sous-vêtements thermiques, la chaussette de rando est technique. En hiver, elle doit isoler du froid, laisser respirer le pied et ne pas être trop épaisse pour limiter le volume dans la chaussure.

laftrack-long-noir
oslo-long-noir

Côté matières :
La laine mérinos est utilisée pour son fort pouvoir thermique, sa thermorégulation efficace et sa nature antibactérienne
Le Tencel assure un séchage rapide et une grande respirabilité
le nylon et le Lycra garantissent confort et élasticité.

Côté structure : Préférez des chaussettes sans coutures sur l’avant du pied (évite les ampoules).
Veillez à ce que la pointe et le talon soient renforcés.
Vérifiez la présence de zones de soutien au niveau du talon d’Achille et de la voûte plantaire qui grandissent un bon maintien de la chaussette.

Vous voilà maintenant bien informé pour vous équiper de la tête aux pieds.
À vous les grandes randonnées hivernales !