20.08.2019

Des traitements déperlants sans PFC


Comment fonctionnent les traitements déperlants sans PFC pour protéger l'environnement ?

Il est bientôt 18h lors de cette belle soirée d’été dans le massif du Vercors, sauvage et vertigineux. Nous marchons sur une arrête effilée mais facile. D’un côté, 300 m de vide, de l’autre, un alpage où l’on aimerait planter la tente pour la nuit.

Comme souvent pendant les soirées d’été, des nuages viennent se créer au-dessus de nos têtes et une pluie fine annonce l’orage. On enfile nos vestes imper-respirantes pour monter le bivouac. Une garantie de rester au sec même en plein effort.

Vous êtes-vous déjà demandé comment cela fonctionnait ? Comment la pluie était empêchée d’imprégner votre veste préférée alors que la transpiration était évacuée ? La réponse est technique, mais importante à connaître pour bénéficier au mieux des performances de nos vestes techniques, mieux les entretenir, et prolonger leur durée de vie. Et c’est notre responsable de Labo, Maurice, qui va vous en dire plus…

Tout commence par une membrane imperméable et respirante, technologie incroyable inventée dans les années 1970, dont Gore-Tex est le leader. Elle laisse passer la vapeur d’eau à travers ses pores, qui sont trop petits pour laisser passer les gouttes d’eau dans l’autre sens. Résultat : vous restez au sec quand il pleut et votre transpiration est évacuée.

Cette membrane, très fragile, est protégée par un tissu interne, doux et confortable, qui ira contre votre peau. De l’autre côté, la membrane est protégée par un tissu externe, résistant et déperlant, qui constitue la protection ultime de votre veste, et qui la fera durer des années.

Mais comme tous les tissus, en cas de pluie, il risquerait d’absorber l’humidité. Même si celle-ci ne passera pas la barrière de la membrane, le tissu externe risque de se déformer et d’empêcher la respirabilité. La solution que l’industrie outdoor a trouvée est d’appliquer un traitement de déperlance sur ce tissu externe, qui fait rouler les gouttes d’eau et les empêchent donc de l’imprégner.

Ce traitement chimique essentiel au fonctionnement des vestes imper-respirantes est composée historiquement de substances « Carbonofluorée » (PFC). Depuis 2011 et le rapport de l’association Greenpeace, ces substances sont pointées du doigt pour leur effets néfastes sur la santé de l’homme et sur l’environnement. Lafuma alors prit la décision de mettre en place une stratégie de sortie des PFC.

Nous utilisons la technologie TEFLON ECOELITE, en partie fabriquée à partir de matériaux végétaux, pour conserver un fort niveau de performance (pour vous garder au sec) tout en réduisant notre impact sur l’environnement (pour être en accord avec notre engagement pionnier).

Aujourd’hui, 96% des produits Lafuma ne comportent plus de PFC, pour la santé de notre communauté, mais aussi pour préserver les paysages sauvages et naturel du Vercors (et d’ailleurs bien-sûr) !

Enfin, si lors de cette fameuse soirée en montagne, sous la pluie à monter le bivouac, votre veste favorite, que vous avez depuis 5 ans, s’est imprégnée d’eau sur les épaules, pas de panique. Vous avez peut-être oublié de l’entretenir tous les ans pour préserver ses performances !