10.03.2020

Comment voyager responsable ?


Pour nous comme pour notre partenaire Chamina Voyages, le tourisme durable - ou écotourisme - n’est pas une mode mais plus de 35 d’engagement éco-responsable. Chamina Voyages, ce sont des passionnés d’outdoor qui mobilisent leur énergie pour créer par le voyage à pied des moments de pause dans le quotidien. Labelisés « Agir pour un Tourisme Responsable », ils nous donnent aujourd’hui quelques éclairages et conseils pour un voyage respectueux de la planète et de ses habitants.

Voyager responsable en 2020

Le tourisme responsable, c’est d’abord et avant tout une question d’attitude, d’état d’esprit et de bon sens.
tourisme responsable

Organiser des vacances « nature » est aussi un grand pas vers le tourisme responsable.

©Fabien Voileau

Les voyageurs responsables respectent les lieux qu’ils visitent, les personnes qu’ils rencontrent, la culture et les coutumes locales. C’est le point de départ de tout « éco-touriste ». Organiser des vacances « nature » est aussi un grand pas vers le tourisme responsable. La randonnée pédestre est un excellent moyen de voyager sans laisser de trace et de prendre le temps de la découverte. L’aventure à pied, sur les chemins, permet une totale reconnexion avec la nature, sans mentionner tous les bienfaits de la marche et du grand air sur la santé !

tourisme responsable

©bcourbin

Pas besoin d’aller loin

voyager responsable

De nombreux petits paradis sont à seulement quelques centaines de kilomètres.

©Fabien Voileau

Bonne nouvelle : le voyage de proximité (re)devient tendance ! Découvrir les régions voisines, la France et les proches pays européens est un excellent moyen de réduire l’impact de nos vacances. De nombreux petits paradis sont à seulement quelques centaines de kilomètres. Et si en plus, nous choisissons des lieux moins fréquentés, nous aurons le calme à la clef. Pour le transport, privilégier les voyages en train est une bonne idée pour réduire son impact carbone. Partir en « ailes de saison » voire hors-saison permet aussi d’éviter l’affluence et de prendre le temps de vous imprégner des lieux et de la culture. Si vous ne le pouvez pas, vous pouvez également organiser vos journées pour éviter les foules : partir tôt le matin, pique-niquer à l’heure espagnole, rester sur les sites en fin de journée sont autant d’astuces faciles à mettre en place.

tourisme responsable

©Fabien Voileau

Comment réduire l’impact de mes vacances ?

Une fois sur place, consommer local est LA bonne idée.

Produits alimentaires, souvenirs… tout ce qui est fait sur place nécessite moins de transports et profite, le plus souvent, aux artisans et travailleurs de votre lieu de voyage.

consommer local

©tvattard

Comme chez nous, on évite les déchets et on fait le tri dans les poubelles adéquates. On peut également aller plus loin pour limiter son empreinte carbone avec des actions concrètes comme la plantation d’arbres, etc. Un dernier conseil, prenez soin de bien choisir vos prestataires. Hébergeurs, transporteurs, restaurateurs… il existe de nombreux labels et certifications qui permettent de distinguer les acteurs engagés. Pour les agences de voyages outdoor, le label « Agir pour un Tourisme Responsable » est la garantie de choisir des professionnels engagés et respectueux de ces valeurs.

tourisme responsable

©Fabien Voileau